RégiondeKherson:l’îledéserte,leslacsroses,lanaturesauvage

Cette région possède une belle tradition qui la place au mois d’août à la une de tous les médias du pays. Elle consiste en une barge chargée de pastèques qui part de Kherson pour Kyiv pour inaugurer le début de la saison de la pastèque dont cette région est un important producteur.  Cette coutume bon enfant annonce aussi la fin des beaux jours.

Région dynamique et en plein essor, Kherson attire tout autant les investisseurs que les touristes.

 Ici le développement agricole se fait en respectant un exceptionnel cadre naturel.

Ascania Nova

Askania Nova pourrait être considérée comme le premier investissement allemand réussi en Ukraine. Tout a commencé par la création d’une ferme par un propriétaire terrien autour d’une colonie allemande. Plus tard son descendant, Friedrich Falz-Fein (1863 – 1920), l’a transformée en un zoo extraordinaire permettant de préserver cette nature sauvage unique. Déjà au XIXe siècle cette réserve singulière attirait l’attention en Europe. Non seulement ses dimensions sont impressionnantes mais aussi, fait inhabituel en Europe, il abrite des espèces animales rares aussi bien locales qu’acclimatées.  C’est le cas du cheval de Przewalski ou de l’antilope saïga qui ne sont pas moins surprenants pour cette partie du monde que l’autruche, le lama, l’antilope, l’éland, le gnou, la gazelle, le zèbre et plusieurs d’autres ongulés exotiques qui se sentent ici comme à la maison.

Depuis 1984 la réserve naturelle protégée Ascania Nova est reconnue en tant que Réserve de Biosphère par l’UNESCO. Ce parc naturel d’une superficie de 33.300 hectares est à juste titre considéré comme la plus vieille réserve de biosphère steppique au monde et la plus grande d’Europe. La biodiversité de cette steppe est impressionnante : elle abrite plus de 500 espèces végétales et plus de 3000 espèces animales.

Aujourd’hui Ascania Nova reste un centre scientifique important tout en étant une de plus grandes attractions touristiques du sud de l’Ukraine.

Les lacs roses

La région de Kherson n’a pas besoin d’envoyer de fusée SpaceX sur Mars, car la planète rouge est déjà ici.

Les lacs roses pourraient servir de parfait décor aussi bien pour les touristes que pour les photographes professionnels. Au printemps 2020 une incroyable photo du Lac Lémurien (de la série “At The Pink Planet” par Yevhen Samuchenko) a été publiée sur une double page centrale dans le National Geographic.

            La couleur rose des lacs est un phénomène naturel dû à la présence dans l’eau salée de quelques microalgues d’une grande vivacité.

Le stock total de sel du lac Lémurien dépasse les 200 millions de tonnes et sa concentration dans l’eau atteint 35%, faisant de lui un lac plus salé que la fameuse Mer Morte d’Israël. Les autres lacs environnants ne contiennent pas beaucoup moins de sel. Le seul et unique habitant de leurs eaux est une algue unicellulaire Dunaliella salina.  Sous les rayons du soleil cette microalgue extraordinaire s’imagine être une carotte et se met à produire du bêta-carotène. Ainsi la vie en rose commence.

P.S : Ne le prenez pas mal, Monsieur Musk, on rigolait pour le SpaceX. La région de Kherson comme le reste de l’Ukraine sont ouvertes à toute coopération.

L’île Dzharylhatch

L’île Dzharylhatch (issu du turc signifiant «bois brûlé») est située dans le golfe de la Mer Noire. Avec une superficie de 56 kilomètres carrés c’est la plus grande île de la Mer Noire et de toutes les îles ukrainiennes. Elle est aussi l’île inhabitée la plus étendue d’Europe. Elle attire à juste titre en grand nombre de touristes et d’amoureux de nature insolite. 


Vidéo : Ukraїner

Étendue sur 42 km de l’est à l’ouest cette île totalement déserte est un lieu parfait pour y vivre des aventures. Les circuits touristiques et la pêche en font partie. 

Un bijou surprenant de cette île est le phare construit par Gustave Eiffel.


Vidéo : Discover Destination UA

Photo de couverture : Yevhen Samuchenko

You cannot copy content of this page